le blog Art & Deco

Expos en stock : Bawa Spoons, This place is foreign, Andrew James Jones, La joconde revisitée…

Pour commencer la rentrée en beauté, prenez de bonnes résolutions, arrêtez un peu de bosser jusqu’à des heures indues comme certaines personnes que je connais bien (moi en l’occurrence) et vivez un peu, regardez la beauté autour de vous ! C’est un ordre ! Et oui la vie est courte…J’ai donc quelques petites expos sympas à vous proposer en ces temps de rush affolant où tout le monde a le cul vissé sur sa chaise et les yeux rivés à son écran….

Pour commencer, passez chez Artoyz, contempler le travail fun et joyeux de Bawa Spoons, à base de petits animaux rigolos, et autres créatures de l’espace : je peux pas resister à vous copier -coller le CP tellement qu’il est drôle : « Quand il était petit il reproduisait au crayon toutes ses figurines Star Wars, mais il les a toutes perdues lors d’une bagarre contre une moisissure géante. Il aime créer des fanzines et des bds et des peintures et designer des figurines et mélanger des arcs-en-ciel avec des animaux.
Récemment il a été piqué par la mouche du textile et il se plait à transposer son univers sur différents styles de vêtements.
Il a travaillé récemment avec Dekline, Vans, Nike 6.0, Converse, Nickelodeon, Top Shelf. Il a exposé notamment chez Giant Robot, Super 7, OX-OP, La Luz de Jesus, G-1988…
Depuis quelques années il est aux commandes de Grass Hut qui est un studio-galerie-boutique à Portland, sa ville d’adoption.
Nous avons l’honneur de l’accueillir pour sa première exposition en Europe où il présentera de nouvelles peintures qu’il accompagnera de customs de figurines et d’une installation.Deux toys exclusifs, répondant au doux nom de Globby, sortiront également pour l’occasion.
 »
+ Le Flickr du Monsieur
+ Le site Artoyz

chose.jpg

la-joconde-revisitee-web.jpgEnsuite, allez voir un des symboles mondial de l’art, cette brave Joconde, se faire trucider en live par les street artists du Studio 55 : j’ai nommé André, Aurèle, Jef Aérosol, Babou, Jaya Bludeau, Jean-Charles de Castelbajac, David Gouny, Jean Faucheur, Thomas Lélu, Nasty, Popay, Sich, SP 38, Romain Terrière, Teurk, Agnès Thurnauer, et ZEVS, bref que du lourd…A partir du 27 septembre dans la galerie la plus pointue de Panam ! Un signe de plus, s’il en fallait, que le street art rentre vraiment dans l’histoire de l’artPour pas se perdre

joconde.png

ok.pngEt puis aussi, une expo totalement alternative dans un lieu qui m’a l’air bien funky, la Mad Vicky’s Gallery, à partir du 27 septembre : il s’agit de This Place is Foreign. Une dizaine d’artistes des quatre coins du monde se sont rencontrés à berlin et chacun donne lors de l’expo sa vision de la ville…
Jusqu’au 5 octobre, vernissage le 27 septembre à partir de 17h00 (encore un truc pour les gens qui ne bossent pas et sont très riches ??)
Les artistes :

HANAYO (japan)
LARRYS (canada)
AUDE LEVERE (france)
MATHIEU MALOUF (canada) / HEJI SHIN (south korea)
MAXWELL SIMMER (canada)
BRENT WADDEN (Canada)
NINE YAMAMOTO-MASSON (france/japan)
MICHAEL YOUNG (canada)

aay_0632449001222348171.jpgEt pour finir cette sélection, allez donc découvrir le travail un peu zarbi de l’artiste anglais Andrew James Jones au studio Art&You : drôle, mais surtout cynique, ce mec bizarre fait dans le low-brow, un style issu du street art et qui peu à peu entre dans la galerie…Le vernissage a lieu le 2 octobre prochain à partir de 19h00
Le pitch : « L’œuvre d’Andrew James Jones nous invite à parcourir un univers fantastique proche des bestiaires architecturaux moyenâgeux des cathédrales ROMANES.
 À ce panthéon de grotesques, il impose son histoire, ses fantasmes et ses obsessions. 
Le trait précis du dessin, la finesse d’exécution, la sensualité présente nous fait vite oublier le sujet : nous sommes en présence d’une œuvre violente sans violence. »

Le plan pour pas se perdre :

Agrandir le plan

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tags:

Laisser parler votre coeur